Casimir et Caroline d’Ödön von Horváth

Dans le cadre de son projet de fin d’études à l’ENSATT, Hugo Roux monte Casimir et Caroline, un spectacle conséquent avec quinze personnes au plateau. Une représentation est accueillie à L’Auditorium Seynod – Scène régionale en octobre 2018.

© Hugo Fleurance

Souvent on ressent un grand désir en soi, mais après on revient les ailes brisées et la vie continue comme si on ne s’était jamais envolé.

Extrait de la note d’intention

Fête de la bière. Munich. 1930. Toutes les classes sociales de la société sont réunies. Les hommes et les femmes déambulent à travers les attractions et les stands de boissons. Les générations se confondent dans l’époque floue de l’entre-deux guerres et, au milieu de cette brume, deux personnages se déchirent.

Nous assistons au combat intérieur de ces individus, écartelés entre ce qu’ils sont, ce qu’ils croient être, ce qu’ils voudraient être et ce qu’ils croient vouloir être. Et c’est ce grand écart, cette distorsion entre l’être, le vouloir et le croire, qui va provoquer chez nos protagonistes un déchirement intérieur et amoureux. Car de l’amour il y’en a entre ces deux-là ; et c’est bien parce qu’il existe, si fort, que le drame est rendu possible. Le génie d’Horváth est de situer la séparation en tout début de pièce, au troisième tableau d’une œuvre qui en compte cent dix-sept. Ainsi, nous assistons non pas à la construction d’un drame psychologique qui aboutirait à cette séparation, mais au combat intérieur de deux êtres, chacun de son côté perdu dans le grand tourbillon de la Fête de la Bière, qui s’interdisent un retour – voulu – vers l’être aimé. Le croire (croire qu’un chômeur, fatalement, ne pourra plus être aimé) l’emporte sur le vouloir.


MISE EN SCÈNE Hugo Roux

AVEC
Caroline Alexia Hébrard
Casimir Oscar Montaz
Merkl Franz Lucas Wayman
Erna Marion Feugère
Schürzinger Loïc Renard / Adrien Zumthor
Rauch Christian Jéhanin
Speer Stéphane Naigeon
Elli Jade Garnier
Maria Léna Génin
Marchand de glaces Antoine Gasse
La Fanfare Coline Delrieux, Élias Hamadache, Juliette Barras, Max Ollier, Simon Pichetti

ADAPTATION Lucas Wayman & Hugo Roux
DRAMATURGIE Lucas Wayman
LUMIÈRES & RÉGIE Hugo Fleurance
SCÉNOGRAPHIE Irène Vignaud
COSTUMES Alex Costantino
SON Camille Vitté
DIRECTION MUSICALE Antoine Gasse

Retour aux créations